Oui, il est toujours possible de passer d'un divorce contentieux à un divorce sur consentement mutuel et inversement.

Vous pouvez demander au Juge aux Affaires Familiales d'ordonner une expertise médico-psychologique, ou une enquête sociale afin que soient examinées les conditions de vie dans lesquelles évoluera votre enfant.

Le Juge aux Affaires Familiales prend en considération les revenus et ressources du créancier et celui du débiteur et tente d'apprécier les besoins du ou des débiteurs.
Il n'existe pas de barème précis en la matière.

Il faut savoir en premier lieu, si vous résidez dans un appartement en location ou en pleine propriété (soit vous êtes seule propriétaire ou à deux).
Dans chaque cas, vous pouvez envisager soit de partir et de déposer une main courante au commissariat, soit de rester car vous êtes seul(e) propriétaire, soit si vous êtes tous les deux propriétaires, de convenir de payer un loyer à l'autre partie ou de recevoir vous même une indemnité d'occupation.

Tout dépend du régime matrimonial auquel vous êtes soumis.

Vous avez la possibilité de saisir ses comptes bancaires par l'intermédiaire d'un huissier.
Si votre ex-conjoint(e) ne possède par de compte bancaire, il conviendra soit de porter plainte auprès de Procureur de la République soit de faire délivrer une citation devant le tribunal correctionnel pour abandon de famille.

Il vous appartient d'envisager une procédure devant le tribunal de grande instance afin de faire vendre le bien aux enchères afin de forcer l'autre conjoint à accepter de vendre le bien.

Vous disposez d'un délai de trente mois pour faire délivrer une assignation en divorce à votre ex-conjoint.
A l'issue de ce délai, il conviendra de reprendre toute la procédure.